Etre "Try-consumer" avant d'être "Consumer"



Ils étaient plus de 100 à faire la queue le 25 juillet à Tokyo devant Sample Lab, le premier laboratoire de tests au monde qui a ouvert ses portes cet été dans un superbe immeuble du quartier branché d'Harajuka. Pour un droit d'entrée symbolique de 300 yen et un abonnement à l'année de 1000 yen , les Tokyoïtes âgé(e)s de plus de 15 ans uniquement pouvaient essayer tous les nouveaux produits proposés par le laboratoire.




Le but du concept «Tryvertising» imaginé par l'agence marketing nippone Mel Posunetto est triple : mettre en avant le consommateur heureux comme un Bisounours d'avoir la primeur, collecter les retours des produits testés, et créer le bouche à oreille, arme des plus efficaces pour le lancement d'un produit.




Alors serait-on entré dans un monde à l'envers, où le marketeur n'aurait plus à payer ses tests consommateurs et serait plutôt rémunéré dans cette phase?




Cette initiative s'inscrit surtout dans un vrai changement dans l'acte de consommation et met en avant la tendance du "consom'acteur", où le consommateur veut trouver de nouveaux moyens d'expression, sortir des circuits habituels et intervenir directement dans la création d'un produit plus personnel.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Du désir de singularité à l’envie de liberté: Le nouveau luxe et ses expressions dans la beauté (première partie)

Le déploiement des écrins de la beauté