La biodiversité vue par les consommateurs

Source : istock

Avec la croissance de la vague du « naturel », l’approvisionnement d’ingrédients issus de la biodiversité s’intensifie dans l’industrie de la beauté. Alors que 2010 avait été déclarée Année Internationale de la Biodiversité par les Nations Unies, la communication sur la biodiversité s’est accrue dans les médias, et touche de plus en plus de consommateurs sensibles à l’utilisation durable et éthique de la nature. L’UEBT organise pour la 3e année consécutive la conférence internationale intitulée : « The Beauty of Sourcing with Respect », le 5 Mai 2011 à Paris.


Une partie du programme de la conférence sera dédiée à la croissance de la notoriété de la biodiversité et aux stratégies de communication des entreprises cosmétiques. Des cas pratiques d’enjeux liés à l’approvisionnement éthique de la biodiversité seront également présentés.


Nous avions participé l’année dernière à la conférence 2010 et seront encore là pour cette édition 2011!


Durant cette conférence, Rémy Oudghiri, Directeur du Département Tendances & Prospectives IPSOS, présentera les résultats du Baromètre UEBT sur la Biodiversité, conduit auprès de 7000 consommateurs (France, Royaume-Uni, Allemagne, Etats-Unis et Brésil début 2011, Japon et Corée du Sud fin 2010). Nous avons discuté avec Rémy des premiers enseignements de cette étude mais l’ensemble des chiffres sera révélé lors de la conférence.




Rémy Oudghiri


Directeur du Département Tendances & Prospectives IPSOS



La biodiversité est-elle une préoccupation importante pour les consommateurs ? Le baromètre que nous avons mené pour l’UEBT ces trois dernières années montre que les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la conservation de la biodiversité. Ils demandent plus de transparence sur les procédés de « sourcing » des entreprises et ils sont mieux informés sur ce qu’implique le « sourcing » éthique de la biodiversité. Cette meilleure connaissance commence à influencer leurs comportements d’achats même s’il y a toujours un fossé entre les attitudes et comportements réels.


En tant qu’expert, pourquoi pensez-vous qu’il y a une progression ? Aujourd’hui, les consommateurs ont une confiance faible à l’égard des institutions telles que les marques. De plus, ils deviennent de plus en plus experts sur ces questions. Nous avons vu au cours de ces dernières années de nombreux articles, des programmes télévisés et des documentaires portant sur l’environnement et la biodiversité. L’année dernière a eu lieu l’Année Internationale de la Biodiversité, qui a eu un réel impact dans l’esprit des gens. Ceci explique surement pourquoi les consommateurs semblent être plus instruits cette année, dans notre étude. Sans oublier que les produits « green » sont de plus en plus courants et moins chers, il y a donc plus de consommateurs qui peuvent y avoir accès.

D’après les résultats de l’année dernière, quels types de différences voyez-vous d’un pays à un autre ? Les niveaux de sensibilisation à la biodiversité sont en croissance pour tous les pays mais on peut en effet observer aussi des différences d’un pays à l’autre. Les français et les allemands définissent de mieux en mieux la biodiversité et ils sont devenus également plus exigeants envers les entreprises. Les brésiliens ont déjà exprimé leur volonté de boycotter les entreprises qui ne respecteraient pas l’environnement et cette année cette volonté est encore plus forte.

Quelles seraient les recommandations aux entreprises ? Ne négligez pas vos engagements envers la conservation de la biodiversité et ne faites pas d’erreurs. Même si les consommateurs n’agissent pas toujours comme ils le prétendent, la sensibilisation à la biodiversité est en augmentation et tous écarts de conduite pourraient nuire à votre image de marque. Une des meilleures façons pour s’assurer que les efforts de votre entreprise sont reconnus par les consommateurs est d’avoir des contrôles indépendants.

Qu’allez-vous révéler à la Conférence du 5 mai ? Nous mettrons un accent particulier sur les types de messages qui fonctionnent le mieux pour encourager les gens à agir en faveur de la conservation de la biodiversité. Nous allons également essayer d’expliquer ce qui fait que les consommateurs du monde entier achètent des produits fabriqués avec des ingrédients exotiques et naturels. Ces questions vont nous conduire à souligner certaines spécificités par pays en termes de stratégie de communication.


Pour en savoir plus : ici

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Le déploiement des écrins de la beauté

Du désir de singularité à l’envie de liberté: Le nouveau luxe et ses expressions dans la beauté (première partie)