Et si le phénomène "Selfie" redéfinissait le modèle de la beauté ?

Source : istock

"Selfie" - le phénomène
"Selfie" est devenu le mot de l'année en 2013. Ce phénomène de l'autoportrait via smartphone qui se partage sur la toile a fait le buzz en 2013 et continue en 2014. L’étymologie du mot s'appuie sur le terme soi/self et est associé au terme "ie" qui lui donne une dimension plus amicale, voire affectueuse. Le mot "selphie", ou "selfie", a progressé de + 17000% sur un an d'après les statistiques de "Oxford Dictionaries ".

 
Progression de l'usage du mot « selfie » depuis début 2013. - Oxford Dictionaries (Source les échos.fr)
Selfie d'anonymes,  d'hommes politiques (le fameux selfie de Obama) ou de stars, la mise en scène de soi est en vogue et se voit facilitée par l'évolution des nouvelles technologies. Kim Kardshian propose même quelques conseils pour le "perfect selfie" en quelques étapes simples, incluant le célèbre "duck face". 
Certains experts s'interrogent sur ce phénomène qui touche fortement les plus jeunes et qui est décrit comme "le marqueur d’un nouvel âge technique du portrait de soi". Un portrait qui jadis était commandé par des artistes et est désormais à disposition de tout un chacun, permettant de communiquer son humeur ou sa personnalité et d'établir un véritable partage.  

Aujourd'hui, la pratique du "selfie" fait partie de notre quotidien. Un sondage IPSOS/Association pour la promotion de soi diffusé en octobre dernier indique l'importance de sa propre mise en scène. Lorsqu'il est demandé aux Français dans quel but ils pratiquent la photo numérique, 48% répondent : "pour se prendre en photo et se mettre en scène ". Une propension qui atteint même 61% chez les 15-29 ans. 


"Selfie" et beauté

Tandis que certains s'inquiètent de ce phénomène, l'assimilant à une montée du narcissisme, d'autres y voient une métamorphose des normes visuelles.
Dans un article du Nouvel Observateur, André Gunter parle d'"esthétique conversationnelle" car la question "n'est pas d'être beau, mais de participer à une activité mise à la mode par les réseaux sociaux, on est dans la création d'une nouvelle norme visuelle. On n'a pas besoin d'être beau, ce n'est pas une oeuvre, l'image doit produire de l'interaction et de la conversation". 

Et si le phénomène de Selfie était en passe de redéfinir le modèle de la beauté, vers une beauté plus singulière hors des standards des égéries de papier glacé ? 

C'est la question que pose Dove dans un documentaire réalisé à l'occasion du Sunday film festival, diffusé le 20 janvier 2014. Dans son communiqué, la marque annonce que "les médias sociaux offrent une opportunité de créer son propre media, de personnaliser la beauté et d'influencer l'échange à ce sujet". Plus de 55% des femmes, selon l'enquête Dove, pense que les médias sociaux ont un rôle plus important que les médias traditionnels dans ce qu'ils appellent "la conversation beauté" (beauty conversation).  



Source : Dove


Toujours dans l'esprit des campagnes Dove "campaign for real beauty" valorisant l'estime de soi (10e anniversaire cette année), ce nouveau film permet de mettre en avant l'influence de l'image de soi dans l'acceptation d'une beauté différente et non-parfaite. 
Un film qui invite toutes les femmes à partager leur vision de la beauté sur Twitter #BeautyIs.




De quoi alimenter la réflexion sur les nouveaux standards de la beauté et de la féminité. 

This article is available in English : visit Premium Beauty News

Sources / articles : 
- les échos.fr : "selfie", l'expression qui a progressé de 17000% en un an - 19/11/2013
- fft.com : Observatoire de la vie numérique des adolescents (12-17 ans) : le "selfie" portrait de soi narcissique ou nouvel outil de construction identitaire - 18 novembre 2013
- le nouvel Obs : le "selfie", l'autoportrait au smartphone devenu nouvelle esthétique - 20 novembre 2013
- abc news : New Dove Campaign asks whether selfless define beauty

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le rapport à la Beauté aux USA - 5 thématiques à suivre

Le déploiement des écrins de la beauté

Du désir de singularité à l’envie de liberté: Le nouveau luxe et ses expressions dans la beauté (première partie)